Mairie de Bellevaux

Vous êtes ici : Accueil > Tourisme > Les stations de ski de Bellevaux

Les stations de ski de Bellevaux

  • Publié : 11 juin 2014
  • Mis à jour : 3 novembre 2016

Notre commune a la chance de posséder deux stations complémentaires :

Le Roc d’ Enfer station située sur les communes de Bellevaux et de Saint Jean d’Aulps et gérée par Saint Jean d’Aulps dans le cadre d’une DSP et la station Hirmentaz gérée par la SESAT par le biais également d’une DSP.

Pour toutes informations concernant les tarifs consultez directement les sites internet des stations :

Station d’Hirmentaz

Le 7 novembre 1963, 36 pionniers originaires de la commune de Bellevaux pour la plupart, ouvriers ou agriculteurs, unissaient leurs efforts pour donner naissance à la "Société des Remontées Mécaniques de Bellevaux Hirmentaz" afin de lutter contre l’exode de ses jeunes et créer une dynamique.

Deux télésièges et douze téléskis ont été construits à partir de cette date.

En 1991, la Commune rentre dans le capital social de la SESAT, via l’ex 1ère section ; c’est la naissance de la SEM (Société d’ Economie Mixte).

En 2008, un nouveau contrat est établi entre la SESAT et la commune sous la forme d’une DSP (Délégation de Service Public) pour une durée de 30 ans ; en plus de la gestion du domaine skiable alpin, la SESAT gère aussi le domaine Nordique des Mouilles.

Depuis 2008 de nombreux travaux d’envergure ont été réalisés pour améliorer l’offre et consolider l’avenir d’une station qui , malgré les aléas climatiques et un contexte socio-économique difficile, jouit d’une bonne santé.

Deux télésièges et un téléski ont été implantés, le front de neige a été pour sa part reconfiguré et amélioré, le réseau de neige artificielle s’est intensifié de façon à garantir de bonnes conditions sur tout le domaine.
Alors que le premier canon à neige a été implanté en 1992, la station en compte aujourd’hui une quarantaine.
En 2000,la SESAT a réalisé une retenue collinaire (ouvrage de stockage d’eau rempli par les eaux de surface et de ruissellement) de 22 000 m3 afin d’alimenter en eau le réseau d’enneigeurs artificiels.

Aujourd’hui la commune possède 76 % du capital social.
La station est gérée par un conseil d’administration dont Monsieur le Maire , Jean-Louis Vuagnoux est le Président Directeur Général, Monsieur Claude Bernaz le Directeur Général Délégué et Monsieur Philippe Favrat le Chef d’Exploitation.

Le domaine skiable est relié avec celui de la station d’Habère-Poche et
des forfaits communs sont proposés également avec l’Espace Roc d’Enfer.

La SESAT emploie 60 personnes en hiver et 5 à l’année, avec un effectif annuel moyen de 19 personnes.

Pour toute info :

- tél. station : 04 50 73 71 72
- remontees.hirmentaz@wanadoo.fr
-  www.hirmentaz-bellevaux.com

Le Roc d’Enfer

Les premières remontées mécaniques de la Chèvrerie datent de 1971, au moment où fût créée la Société d’Aménagement Touristique de la Chèvrerie, la SATC.

Cette société privée , composée de cinq actionnaires, mit en service deux téléskis pour démarrer, puis dix ans plus tard, en 1981, la société ajouta deux téléskis supplémentaires.

Il faudra attendre 1987 , avec la création de la SAEM du Val d’Enfer, (Société d’Aménagement à Economie Mixte), pour que naisse une structure gérée conjointement par la commune de Bellevaux, d’une part, et de nombreux actionnaires locaux d’autre part.

La SAEM mit en service le Télésiège du Torchon et le Téléski de Follys, permettant ainsi l’inauguration de la Liaison Roc d’Enfer, telle que nous la connaissons encore aujourd’hui, circuit d’une longueur de 20 km qui relie Bellevaux à Saint Jean d’Aulps.

En 1991, la dissolution de la SAEM laisse place à la Régie des Remontées Mécaniques de la Chèvrerie qui continuera d’exploiter ce circuit d’une longueur de 20 km qui relie Bellevaux à Saint Jean d’Aulps.

En 2006 la Régie communale sera remplacée par une gestion intercommunale, portée par le SIVU du Roc d’Enfer (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique), entre les communes de Bellevaux et de Saint Jean d’Aulps unies par un objectif commun qui consiste en l’exploitation du domaine skiable du Roc d’Enfer.

A la fin des années 1990, la Régie communale s’est préoccupée de pallier aux problèmes d’enneigement en installant les premiers canons à neige.
En 1997 la commune a poursuivi sa dynamique en réalisant le réseau d’enneigement artificiel du Chal.
Cette volonté s’est poursuivie en 2012, sous la direction du SIVU avec la mise en œuvre du réseau d’enneigement artificiel du village assortie de l’autorisation de prise d’eau dans le lac de Vallon.

Des travaux importants ont été réalisés tels que le bâtiment d’accueil du Pont de la Joux, inauguré en 2008 et destiné aux services techniques, aux caisses et proposant également une salle hors sac.
En 2010 la création de la piste bleue des Favières a amélioré l’accessibilité du versant Chèvrerie.

Des négociations relatives à la gestion en SIVU ont été menées, entre les deux communes afin de déboucher sur une forme différente de collaboration .
Vous pouvez consulter les comptes rendus relatifs à la gestion de l’Espace Roc d’Enfer dans la rubrique Tourisme de ce site.
En effet, les conseils municipaux de Bellevaux et de Saint Jean d’Aulps ont voté en date du lundi 29 septembre 2014 la dissolution du SIVU du Roc d’Enfer, laquelle dissolution a été approuvée par le Préfet en date du 9 octobre 2014.

Une convention dite "d’entente intercommunale " a été approuvée par délibération à la séance du conseil municipal du 16 octobre 2014 confiant l’exploitation du domaine skiable à la commune de Saint Jean pour permettre le déroulement normal de la saison 2014/2015.
Après plusieurs mois de négociations, la commune de Bellevaux a décidé à l’unanimité de donner une suite favorable, concernant la gestion du domaine skiable, à la candidature de la commune de Saint Jean d’Aulps par le biais d’une Délégation de Service Public et ce pour une durée de 25 ans.
La DSP a été officialisée le 22 Mai 2015 à la Mairie de Bellevaux.
La commune de Bellevaux s’est engagée à verser une somme forfaitaire annuelle de 120 000 € pour soutenir le développement de la station.
Ce dénouement permettra sans aucun doute d’apaiser les tensions qui agitaient les relations entre les deux communes et de garantir l’avenir de ce domaine.
Pour toute information :

En 2016 la gestion en DSP laisse place à la formation d’une SEM (société à économie mixte) par délibération du 26 septembre 2016, la commune de SAINT-JEAN-D’AULPS a approuvé la cession de la convention de délégation de service public pour l’exploitation du domaine de LA CHEVRERIE à la SEM « Roc d’Enfer » en cours de constitution, cette cession étant conditionnée à la
création effective de la SEM et à l’accord de la commune de BELLEVAUX.

Cette nouvelle forme de gestion permettra d’une part plus de souplesse au niveau comptable, la possibilité d’indemniser les employés par le biais du chômage technique en cas de manque de neige et enfin l’entrée de capitaux privés par le biais de 6 actionnaires comprenant : L’entreprise Coppel Maintenance, l’entreprise Coppel TP, les sociétés de Remontées mécaniques des Portes du Soleil : Châtel, Morzine, Avoriaz et Les Gets.

Si vous avez de belles photos des domaines skiables n’hésitez pas à nous les faire parvenir par Mail au secrétariat de Mairie : secretariat@bellevaux.fr


  • Visites du site : 65917
  • Dernière mise à jour : vendredi 20 octobre 2017